La Tambourine

Grande-Pièce

Vigne-Rouge

Urbanisation du terrain de l'Uni

Au mois janvier 2013
le Conseil Municipal de Carouge a accueili favorablement le déclassement du terrain agricole entre l'école de la Tambourine, l'ancien orphélinat au chemin de Pinchat et le chemin Vert. Dans l'exposé des motifs du projet de loi cantonale il est dit que ce terrain serait destiné à un campus universitaire - logements d'étudiants, bâtiments d'enseignement et de recherche.

En mai 2013
le Grand Conseil a voté, sans opposition, la loi de déclassement en zone de dévelopement 3 du terrain dite de l'Uni  et a rejeté les oppositions d'un propriétaire de villa et d'une association fantôme AGRAPI(?).

Au mois de septembre 2013
l'Université, ayant abandonnée l'idée de construire pour ses propres besoins de recherche et d'enseignement sur cet emplacement, a décidé de vendre une grande partie de cette immense parcelle à la Fondation immobilière de la Commune de Carouge. Outre des logments pour les étudiants y seront construits des logments et des équipments collectifs. Les logements pour les étudiants, environ 100 appartements, seront réalisés par la FULE (Fondation universitaire de logments pour étudiants). Pour sa part, la fondation carougeoise espère construire 200 logments.

Le 12 mars 2014
les nouveaux copropriétaires du terrain, la Fondation immobilière de Carouge et l'Université de Genève, ont invité les associations riveraines de la parcelle à une soirée d'information. Après avoir confirmé leur intention de lancer un concours d'urbanisation, elles ont écouté nos doléances à propos de ce grand projet. L'AQT et l'APET ont demandé à faire partie du jury de concours. Les propriétaires n'ont pas réagi favorablement, mais ont promis d'étudier la question. A la suite de la séance nous avons envoyé des observations que nous souhaitons figurer dans le cahier des charges. Voir document sous FICHIER ATTACHE.

Le 28 septembre 2014
L'Université et la Fondation immobilière nous refuse une place dans le jury. Le concours est lancé avec beaucoup de retard. Cette nouvelle urbanisation à côté de notre quartier aura des impacts certains sur l'aménagement futur de notre quartier. A suivre!
 
Juin 2015
Pendant les deux première semaines sont exposés les projets résultant du concours d'Urbanisme du terrain dit de l'Université. L'AQT est invitée à la présentation. Le choix du jury (les co-propriétaires ont refusé d'intégrer des représentants des associations) a été unanime : Bureau Pont 12, Antoine Hahne, 1022 Chavannes-près-Renens. Voir le rapport du jury du mois de mai 2015.
 
Le 18 mai 2016
Les deux propriétaires du terrain dit de l'Université, l'Uni et la Fondation immobilière de la ville de Carouge, invitent à la présentation du projet urbanistique issu du concours de juin 2015. Remodelé par les architectes, il prévoit : 4 immeubles à 6 étages dont un immeuble destiné aux étudiants (100 appartements), deux locatifs et un en PPE avec 440 appartements, plus une petite construction pour des équipements collectifs intégrant aussi la sortie de secours pour le CEVA. Il y aura un parking souterrain pour 320 voitures (sur 8 places une pour les visiteurs) et 900 stationnements pour vélo. De l'aire autour des immeubles, au moins 50% sera en terre pleine. Les propriétaires sont ouverts pour trouver une solution pour les jardins potagers qui ne pourront subsister sous la forme actuelle.
Aux associations sont proposés des ateliers de concertation qui se tiendront en juin et septembre. Conclusion présentée : octobre 2016.
 
27 juin 2016
Premier atelier dans les locaux du bâtiment D. Une très grande maquette du projet y est exposée. Les trois thèmes abordés, après la présentation du projet par les architectes (M. Hahne), sont : l'intégartion du projet dans le quartier, la présence de commerces dans le quartier, les équipements publics prévus. Pour le déroulement de la séance voir le PV plus bas.
L'AQT était présent par trois membres représentant plus de 300 ménages immédiats. Les propriétaires des villas environantes, ayant créées plusieurs nouvelles associations ad-hoc, étaient représentés par huit personnes. Leur principal griève : Le quartier prévu est trop dense et les gabarits trop élévés.
 
28 septembre 2016
Deuxième atelier de concertation. L'AQT était présente par trois membres. La nouvelle association des habitants Grande-Pièce idem. Le thème était la Mobilité, mais une grande partie de la séance était consacrée à répondre aux angoisses des propriétaires des villas au nord du périmètre. Si on les écoutait, on ne pourrait tout simplement rien construire! - L'accès au garage souterrain (à deux niveaux pour garder une grande partie des espaces non-construits en pleine terre) doit être réétudié. Il sera très probablement construit directement au sud de l'Orphelinat (bâtiment protégé). Les études d'ensoleillement, des espaces entre les bâtiments, etc. sont présentées (voir les fichiers plus bas).
 
7 décembre 2016
Troisième atelier de concertation. Les questions d'arborisation autour du périmètre, des espaces publics, les cheminements des piétons et l'accès des voitures du parking souterrain sont évoqués. La place publique sera minéral et végétal, l'accès au parking sera souterrain avec un écopoint à l'entrée, le commerce sera de taille semblable à la Migros de la rue du Marché à Carouge avec un seule approvisionnement par jour via le chemin Vert et sans places de stationnement supplémentaire, les rangées de chêne autour de la parcelle seront complétées, le bâtiment polysport (construit par la Commune) sera situé en face de l'école, etc. - La proximité et la hauteur (5 étages) des constructions font que le projet reste inacceptable pour les propriétaires des villas au sud. Mais, selon les urbanistes, elles respectent la législation en vigueur et se situent au minimum légal, cad, 18m alors que 27m seront possibles. autre point d'achoppement : le chemin au nord en bordure du terrain est maintenu pour permettre un passage commonde pour les élèves qui vont à l'école de la Tambourine.
 
27 avril 2017
Séance de synthèse après trois ateliers de concertation.
Les changements les plus importants par rapport au projet initial : le parking souterrain, accès par le chemin de Pinchat, est concentré à l'est pour garantir que l'espace non-construit soit en plaine-terre; l'entrée de l'immeuble pour les étudiants est tournée vers l'intérieur de l'ensemble pour préserver au mieux les immeubles roses (Tambourine 25-33) du bruit; la végétation existante autour de la parcelle sera complétée avec de très grands arbres; la surface commerciale restera relativement important, taille d'une Migros M, pour éviter au maximum de la circulation motorisée  suplémentaire de marchandise et de consommateurs. Une place plublique (en partie végétalisée) sera créée entre le bâtiment multisport, l'immeuble des étudiants et les autres immeubles.
Le grand inconveniant pour la Tambourine : la disparition à terme, non seulement des jardins potagers (ça on savait), mais aussi de l'agora avec sa grande aire de pique-nique! Les autorités sont interpelées!

 

Maquette avril 2017

(mise à jour 31.5.2017/am)